Carnet du policier

Les policiers et policières des associations de la FPMQ reçoivent, lors des assemblées générales annuelles et des congrès de la Fédération, un calepin appelé le Carnet du policier. Il contient, entre autres, une liste de numéros de téléphone importants à connaître dans le cadre de leur fonction.

La Fédération a confié la vente de la publicité du carnet à un groupe de vendeurs de l'entreprise Efficom Inc. qui contactent les gens par téléphone mais qui ne font aucune perception d'argent en personne aux places d'affaires des commerçants. Le paiement se fait uniquement par chèque et il doit être envoyé par la poste. Cette façon de procéder a pour but d'écarter les fraudeurs.

Si vous avez besoin de renseignements supplémentaires, communiquez avec nous.

M. André Labonté
Directeur des ventes chez Efficom Inc.,
514 908-2626, poste 8144 ou 1 800 277-4408, poste 8144
andre.labonte@efficom.ca

Actualités

Plainte pour voies de fait : Le directeur de police de Mont-Tremblant doit être relevé de ses fonctions pendant les enquêtes

8 octobre 2020

La FPMQ demande que le directeur du Service de police de la ville de Mont-Tremblant soit relevé de ses fonctions le temps que l’enquête criminelle de la SQ et que l’enquête interne le concernant soient terminées.

Lire la suite

La FPMQ demande un meilleur soutien psychologique pour les policiers

10 septembre 2020

Dans le cadre de la Journée mondiale de prévention du suicide et des consultations découlant du Livre vert sur la réalité policière au Québec, la FPMQ demande la création d’un service d’aide psychologique 24/7 à guichet unique pour les policiers et tous les intervenants d’urgences du Québec.

Lire la suite

La ville de Mont-Tremblant déboutée en arbitrage face à ses policiers

25 mai 2020

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) déplore l’attitude du maire de Mont-Tremblant, Luc Brisebois, et de la directrice générale, Julie Godard qui ont décidé de maintenir leur position malgré le grief syndical ayant obtenu le résultat que les policiers recherchaient dès le départ.

Lire la suite