Carnet du policier

Les policiers et policières des associations de la FPMQ reçoivent, lors des assemblées générales annuelles et des congrès de la Fédération, un calepin appelé le Carnet du policier. Il contient, entre autres, une liste de numéros de téléphone importants à connaître dans le cadre de leur fonction.

La Fédération a confié la vente de la publicité du carnet à un groupe de vendeurs de l'entreprise Efficom Inc. qui contactent les gens par téléphone mais qui ne font aucune perception d'argent en personne aux places d'affaires des commerçants. Le paiement se fait uniquement par chèque et il doit être envoyé par la poste. Cette façon de procéder a pour but d'écarter les fraudeurs.

Si vous avez besoin de renseignements supplémentaires, communiquez avec nous.

M. André Labonté
Directeur des ventes chez Efficom Inc.,
514 908-2626, poste 8144 ou 1 800 277-4408, poste 8144
andre.labonte@efficom.ca

Actualités

Transfert à la SQ à Mont-Tremblant : pas d'acceptation sociale au projet

4 novembre 2019

La FPMQ était présente aux consultations publiques sur l’avenir du service de police municipal de Mont-Tremblant et force est de constater que la communauté n’accepte pas la destruction de son corps policier municipal.

Lire la suite

Les policiers demandent la prolongation de l’entente de la Régie intermunicipale de police Roussillon

30 octobre 2019

La Fraternité des policiers de la Régie intermunicipale de police Roussillon et la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) demandent, en vertu de l’article 468.49 de la Loi sur les cités et villes, à la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, de reconduire l’entente de la Régie intermunicipale de police Roussillon pour les cinq prochaines années.

Lire la suite

Le ministère de la sécurité publique doit financer les corps policiers municipaux

28 octobre 2019

La FPMQ dénonce l’injustice qui perdure depuis 20 ans dans le financement des services policiers au Québec. La FPMQ demande ainsi à la ministre Geneviève Guilbault de profiter de la réflexion entourant le dépôt du Livre vert pour mettre fin à l’iniquité en complétant le travail entamé en matière de financement des services policiers.

Lire la suite