La Voix policière

La Voix policière

Cette publication destinée à la population du Québec porte sur la sécurité du public, la prévention du crime, les milieux communautaire et policier. Une fois par année, cette revue est distribuée dans les palais de justice, les bureaux de comté des députés, CLSC, banques, caisses populaires, salles d'attente de bureaux de professionnels, etc., et naturellement dans les postes de police municipaux à travers le Québec.

La Fédération a confié l'édition de la Voix policière à l'entreprise Efficom Inc., laquelle a comme responsabilité le placement publicitaire, la conception artistique et la distribution de la revue. 

Si vous avez besoin de renseignements supplémentaires, communiquez avec nous.

M. André Labonté
Directeur des ventes chez Efficom Inc.,
514 908-2626, poste 8144 
andre.labonte@efficom.ca

Les éditions de la Voix policière sont disponibles en cliquant sur les liens ci-dessous.

Édition 2018

Édition 2017

Édition 2015

Édition 2014

Édition 2013

Avant 2013, La Voix policière s'appelait plutôt Fédé-action. Cliquez ici pour consulter les différentes éditions de Fédé-action.

Actualités

La ville de Mont-Tremblant déboutée en arbitrage face à ses policiers

25 mai 2020

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) déplore l’attitude du maire de Mont-Tremblant, Luc Brisebois, et de la directrice générale, Julie Godard qui ont décidé de maintenir leur position malgré le grief syndical ayant obtenu le résultat que les policiers recherchaient dès le départ.

Lire la suite

Le Chef de police de Mirabel fait fausse route

15 mai 2020

Plutôt que d’agir en leader, le Chef de police de Mirabel a choisi de supporter le recours de la Ville qui veut faire payer des frais de dommages de véhicule occasionnés par des nids-de-poule à ces policiers alors qu'ils ne faisaient que faire leur travail.

Lire la suite

Coupe de salaire en temps de crise : Fini la guerre des mots, la FPMQ répond à la Ville de Mercier

24 avril 2020

En réponse à la désinformation émise par la Ville de Mercier mardi, la Fédération tient à réitérer qu’il existe une pratique immorale imposée aux policiers de Mercier, laquelle les abandonne financièrement lorsqu’ils sont en retrait préventif.

Lire la suite