Actualités Tournoi de golf au profit de La Vigile

Publiée le 26 août 2019

La FPMQ vous invite formellement, le vendredi 6 septembre prochain, à soutenir la maison de thérapie La Vigile à l'occasion d'un tournoi de golf organisé par le Réseau d'accueil des agents et agentes de la Paix (La Vigile). Ce tournoi est un partenariat avec l'Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ).

Quand: Vendredi 6 septembre 2019

Où: Club de golf Centre le Castor

Inscriptions: 11h

Début: 13h

Coût: Golf, voiturette et souper : 150$ par personne/Souper seulement: 50$

Paiement par chèque ou en argent content

Tous les profits seront versés à la maison La Vigile.

Pour vous inscrire ou pour de plus amples informations, veuillez contacter M. Yves Crépeau du Réseau d'accueil des agents et agentes de la Paix (La Vigile) au crepeault.y@videotron.ca

À propos de la Maison La Vigile

La maison La Vigile est un organisme sans but lucratif créé en 2003 visant à aider ceux et celles qui portent ou portaient l’uniforme, incluant bien évidemment les policiers et policières, ainsi que leurs familles. La Vigile accompagne les personnes aux prises avec différentes problématiques pour qu’ils retrouvent de saines habitudes de vie et une gestion adéquate de leurs émotions .

Quels sont les services offerts ?
La maison La Vigile propose trois types de services :

  • Une ligne d’écoute 24 h/24 h. La personne sera écoutée et référée vers un organisme adéquat si ce n’est pas possible de l’accompagner nous-même. Le numéro est le 1 888 315-0007;
  • Un service de référencement des professionnels de la santé adapté à ceux qui portent l’uniforme. Ce qui caractérise le service de référencement, c’est que tous les professionnels avec qui La Vigile travaille ont une expertise avec les milieux d’urgences. Ils connaissent donc bien les problématiques vécues par les personnes portant l’uniforme, comme le stress post-traumatique. Ce service est offert également aux familles des employés;
  • « Le Répit », un service à l’interne. La Vigile reçoit les gens durant 30 jours pour un premier séjour, peu importe la problématique. Si par la suite,  la personne sent qu’elle a des risques de rechutes, elle peut revenir pour d’autres séjours moins longs, entre 10 et 20 jours. 

Actualités

Le COVID-19 s’implante dans les relations de travail : Ce qu’il faut savoir !

16 mars 2020

En décembre dernier, nous avons été informés de l’éclosion d’un nouveau coronavirus. La maladie associée à ce virus a été baptisée COVID-19. La semaine dernière, le nombre de cas d’infection a franchi le seuil des 100.000. L’Organisation mondiale de la santé a exhorté tous les pays à prendre des mesures d’endiguement et de contrôle d’une manière énergique pour ralentir et même inverser la propagation de l’épidémie.Le 12 mars 2020, le gouvernement québécois de M. Legault prend de front la situation pandémique du COVID-19 en implantant certaines mesures et en appelant à la raisonnabilité des travailleurs et des employeurs. Bien que la réponse gouvernementale réponde à un besoin criant, il en demeure qu’au lendemain de la conférence de presse, plusieurs questions sont toujours sans réponse. Ainsi, il importe de faire la distinction entre une obligation et une demande du gouvernement. Rappelons d’abord ce qui a été décidé par le gouvernement de François Legault.

Lire la suite

Desserte policière à Mont-Tremblant : Le Maire Brisebois manque de respect à ses citoyens

6 mars 2020

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec dénonce l’attitude du Maire de Mont-Tremblant, Luc Brisebois envers ses citoyens. Soutenant que de fausses informations circulaient dans le dossier de l’abolition du service de police municipal à Mont-Tremblant, le Maire Brisebois a tenu à « rectifier les faits » la semaine dernière avec la publication d’un tract « informatif » et un passage radio qui reflétait bien sa méconnaissance du dossier. Aujourd’hui, une chose est plus claire que jamais : le Maire de Mont-Tremblant manque de respect à ses citoyens en ignorant délibérément leur mobilisation qui demande à ce qu’un référendum soit tenu sur le changement de leur desserte policière.

Lire la suite

Régie intermunicipale de police Roussillon : La FPMQ donne un ultimatum à la Ministre

12 février 2020

Vu l’évolution de la situation, la FPMQ se doit aujourd’hui de donner un ultimatum à la Ministre des Affaires municipales. Si une rencontre conjointe n’est pas conviée d’ici 15 jours, la Fédération prendra toutes les mesures nécessaires pour assurer le respect des droits de ses travailleurs !

Lire la suite