Actualités Refus de la création d’un corps de police à Chambly

Publiée le 22 mai 2015

Le service de Radio-Canada annonçait, cette semaine, que la Ville de Chambly s’était vu refuser sa demande d’autorisation pour la création de son propre corps de police par la ministre de la Sécurité publique, madame Lise Thériault.

En effet, il y a près d’un an, l’administration municipale avait annoncé son intention de se retirer de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent. Cependant, pour aller de l’avant, la Loi sur la police exige que les municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) obtiennent d’abord l’approbation de la ministre responsable.

Dans ce cas-ci, la réponse de la ministre Thériault est sans équivoque. Voir sa réponse.

Cette situation n’est pas sans rappeler ce qui se passe actuellement à Mercier.

Depuis des semaines, la FPMQ martèle que la tendance en matière de sécurité publique est au regroupement des forces et non à la division. Visiblement, la ministre de la Sécurité publique abonde également en ce sens. 

Actualités

Plainte pour voies de fait : Le directeur de police de Mont-Tremblant doit être relevé de ses fonctions pendant les enquêtes

8 octobre 2020

La FPMQ demande que le directeur du Service de police de la ville de Mont-Tremblant soit relevé de ses fonctions le temps que l’enquête criminelle de la SQ et que l’enquête interne le concernant soient terminées.

Lire la suite

La FPMQ demande un meilleur soutien psychologique pour les policiers

10 septembre 2020

Dans le cadre de la Journée mondiale de prévention du suicide et des consultations découlant du Livre vert sur la réalité policière au Québec, la FPMQ demande la création d’un service d’aide psychologique 24/7 à guichet unique pour les policiers et tous les intervenants d’urgences du Québec.

Lire la suite

La ville de Mont-Tremblant déboutée en arbitrage face à ses policiers

25 mai 2020

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) déplore l’attitude du maire de Mont-Tremblant, Luc Brisebois, et de la directrice générale, Julie Godard qui ont décidé de maintenir leur position malgré le grief syndical ayant obtenu le résultat que les policiers recherchaient dès le départ.

Lire la suite