Actualités Les Villes veulent un financement de leur police municipale !

Publiée le 5 décembre 2019

LES VILLES VEULENT UN FINANCEMENT DE LEUR POLICE MUNICIPALE

MONTRÉAL, 5 décembre 2019 – La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) tient à féliciter les villes à travers le Québec qui se mobilisent au nom de leurs citoyens pour un juste financement de leurs polices municipales. Dans les dernières semaines, les élus de Châteauguay, Saint-Jean-sur-Richelieu et Saint-Jérôme ont tous pris la parole afin de demander que Québec considère la capacité de payer de leurs citoyens et assure l’équité dans le financement des services de police.

CHÂTEAUGUAY ET SAINT-JÉRÔME DÉNONCENT L’INJUSTICE

Le 18 novembre dernier, le Conseil municipal de la Ville de Châteauguay a adopté unanimement une résolution dénonçant le traitement inéquitable des municipalités qui ne sont pas desservies par la Sûreté du Québec. Le maire Pierre-Paul Routhier a appelé les municipalités du Québec à livrer communément ce message au gouvernement pour le pousser à prendre position sur le financement des services de police municipaux.

Le Maire de Saint-Jérôme, Stéphane Mayer, a décidé de revenir à la charge dans les dernières semaines, en dénonçant la pression financière du cout de son service de police sur la ville.

SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU DEMANDE UN FINANCEMENT ÉQUITABLE

Cette semaine, à la séance extraordinaire du 3 décembre, les élus de Saint-Jean-sur-Richelieu ont adopté à l’unanimité une résolution demandant au gouvernement du Québec un financement équitable et récurrent des services de police municipaux. Comme à Châteauguay, la résolution a été transmise au Ministère de la Sécurité publique.

CITATIONS

« Ce qui se passe n’est pas banal, les villes et les policiers municipaux souhaitent tous les deux que les services de police municipaux soient eux aussi subventionnés à même titre que les villes desservies par la Sûreté du Québec. Nous sommes tous du même avis, nous voulons un rééquilibre de la balance, rien de plus » explique François Lemay, président de la FPMQ.

« C’est une bonne nouvelle que les villes prennent en charge l’enjeu du financement des services de police parce qu’au final, ce sont leurs citoyens qui paient le prix cette iniquité et c’est inacceptable. La FPMQ espère que le livre vert et les travaux qui suivront mettront fin à cette iniquité du financement », a conclu M. Lemay.

INFORMATIONS

Actualités

Régie intermunicipale de police Roussillon : La FPMQ donne un ultimatum à la Ministre

12 février 2020

Vu l’évolution de la situation, la FPMQ se doit aujourd’hui de donner un ultimatum à la Ministre des Affaires municipales. Si une rencontre conjointe n’est pas conviée d’ici 15 jours, la Fédération prendra toutes les mesures nécessaires pour assurer le respect des droits de ses travailleurs !

Lire la suite

Transfert de la desserte policière : Les policiers de Mont-Tremblant poursuivent la Ville de Mont-Tremblant

7 janvier 2020

En réponse à la décision de la Ville de Mont-Tremblant de transférer sa desserte policière à la Sûreté du Québec afin d’écraser un conflit de travail avec ses policiers, la Fraternité des policiers de la Ville de Mont-Tremblant (FPMQ) se voit obligée de se tourner vers les tribunaux. La Fraternité a déposé deux recours au Tribunal administratif du travail (TAT) contre la Ville de Mont-Tremblant.

Lire la suite

Les élus de Mont-Tremblant ont perdus la confiance de leur population !

12 décembre 2019

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) est extrêmement déçue que les élus de Mont-Tremblant aient décidé d’aller de l’avant avec le transfert de leur desserte policière à la Sûreté du Québec. En prenant cette décision, le maire, Luc Brisebois, les conseillères, Mélanie Matte, Sylvie Vaillancourt et Roxanne Lacasse, les conseillers, Pierre Labonté, Joël Charbonneau, Danny Stewart, François Marcoux et Pascal de Bellefeuille, ainsi que les élus de Lac-Tremblant-Nord ont perdu toute leur légitimité de siéger à l’Hôtel-de-Ville au nom de leur population.

Lire la suite