Actualités Les policiers municipaux manifestent à Québec pour dénoncer le renie des ententes négociées

Publiée le 12 août 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

Arrêtons le projet de loi 3 des libéraux

Les policiers municipaux manifestent
à Québec pour dénoncer le renie des ententes négociées

QUÉBEC, mardi 12 août 2014 – Quelque 300 policiers membres de la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) ont manifesté ce matin à Québec pour dénoncer le renie de leurs ententes négociées.

Les policiers et policières municipaux ont profité de leur présence devant les bureaux du vice-président du comité exécutif et responsable de la charge des relations de travail pour la Ville de Québec, Jonatan Julien, pour rappeler l’importance de respecter les conventions collectives.  « Nous sommes aujourd’hui à Québec pour rappeler à l’administration du maire Régis Labeaume l’importance de respecter et d’honorer les ententes signées et négociées. Il a d’ailleurs lui-même admis par le passé qu’on ne peut changer les règles du jeu en troisième période. Nous lui demandons simplement de réitérer cet argument plein de bon sens auprès du gouvernement du Québec », explique le président de la Fédération, Denis Côté.

Lancement de nouveau matériel promotionnel

La FPMQ a lancé hier, lundi 11 août 2014, sa deuxième thématique de campagne dans le cadre de l’intensification de ses moyens de pression pour contrer le projet de loi 3 sur les régimes de retraite. Sous le thème « Au voleur ! Les ententes négociées sont bafouées », la Fédération promet d’être visible encore une fois à la télévision et à la  radio de même que sur Internet et les médias sociaux.

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec est un regroupement d'associations syndicales composées de plus de 8 500 policiers et policières municipaux de la province. Elle compte parmi ses associations la Fraternité des policiers et policières de Montréal à titre de membre-associé.

-30-

Actualités

Plainte pour voies de fait : Le directeur de police de Mont-Tremblant doit être relevé de ses fonctions pendant les enquêtes

8 octobre 2020

La FPMQ demande que le directeur du Service de police de la ville de Mont-Tremblant soit relevé de ses fonctions le temps que l’enquête criminelle de la SQ et que l’enquête interne le concernant soient terminées.

Lire la suite

La FPMQ demande un meilleur soutien psychologique pour les policiers

10 septembre 2020

Dans le cadre de la Journée mondiale de prévention du suicide et des consultations découlant du Livre vert sur la réalité policière au Québec, la FPMQ demande la création d’un service d’aide psychologique 24/7 à guichet unique pour les policiers et tous les intervenants d’urgences du Québec.

Lire la suite

La ville de Mont-Tremblant déboutée en arbitrage face à ses policiers

25 mai 2020

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) déplore l’attitude du maire de Mont-Tremblant, Luc Brisebois, et de la directrice générale, Julie Godard qui ont décidé de maintenir leur position malgré le grief syndical ayant obtenu le résultat que les policiers recherchaient dès le départ.

Lire la suite