Actualités Les policiers et policières de Mirabel signent une convention collective de 8 ans

Publiée le 27 novembre 2019

 

LES POLICIERS ET POLICIÈRES DE MIRABEL SIGNENT

UNE CONVENTION COLLECTIVE DE 8 ANS

 

26 novembre 2019 – Le 20 novembre dernier, la Fraternité des policiers de Mirabel et la ville de Mirabel ont signé une convention collective qui sera effective du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2025.

 

Après deux ans de négociations, la Fraternité des policiers de Mirabel est contente d’en être venue à cette entente. Les négociations pour le renouvellement de cette entente ont débuté en 2017. La Fraternité espère que cette signature marquera le début d’une nouvelle aire dans ses relations de travail avec la ville. La Fraternité s’est engagée à travailler avec la ville afin de bâtir des relations de travail basées sur l’ouverture, le respect et la flexibilité.

 

L’ENTENTE EN BREF

  • La Fraternité et la ville ont signé une convention collective de 8 ans qui se terminera le 31 décembre 2025 ;
  • L’entente prévoit la création de deux postes réguliers d’agent communautaire qui s’occuperont des tâches reliées à la visibilité sur le territoire, à la prévention, à la sensibilisation ainsi qu’à la transmission d’informations et de conseils ;
  • Les hausses salariales varieront entre 2 % et 2,75 % au cours des 8 prochaines années.

CITATIONS

« Nous sommes très contents de finalement signer cette convention collective après deux ans de négociations. Je souhaite que cette signature permette de développer des relations harmonieuses avec la ville, en plus d’établir ainsi que de maintenir des conditions de travail justes et équitables pour tous les policiers et policières de Mirabel », a déclaré Suzanne Éthier, présidente de la Fraternité des policiers de Mirabel.

 

« J’aimerais remercier les membres de la Fraternité pour leur patience et leur soutien tout au long des négociations des deux dernières années. Je tiens aussi à féliciter et remercier le comité de direction composé de Denis Chalifoux (Vice-président), James-David Gagnon (Vice-président aux griefs) et Mylène Legault (Secrétaire), car leur travail a été essentiel pour arriver à ce contrat de travail négocié », a jouté Mme Éthier.

 

« Je suis toujours content de voir un membre de la FPMQ signer une nouvelle convention collective. Je tiens donc à souhaiter toutes mes félicitations à Mme Suzanne Éthier, présidente de la Fraternité des policiers de Mirabel, et à son équipe pour cette entente de 8 ans ! », a ajouté François Lemay, président de la FPMQ.

 

À PROPOS DE LA FPMQ

La Fédération a plusieurs objectifs qui visent le mieux-être de la population. Elle veille à ce que les corps policiers municipaux puissent offrir des services de qualité aux citoyens qu’ils sont chargés de protéger. Elle s’emploie au bien-être collectif et à la qualité de vie de ses membres, en maintenant l’honneur et le développement professionnel de ses policiers et policières. Les membres de la Fédération sont des associations de salariés formées exclusivement de policiers et policières municipaux ou des personnes apparentés à ceux-ci qui œuvrent à travers tout le Québec.

 

-30-

 

INFORMATIONS

Actualités

Régie intermunicipale de police Roussillon : La FPMQ donne un ultimatum à la Ministre

12 février 2020

Vu l’évolution de la situation, la FPMQ se doit aujourd’hui de donner un ultimatum à la Ministre des Affaires municipales. Si une rencontre conjointe n’est pas conviée d’ici 15 jours, la Fédération prendra toutes les mesures nécessaires pour assurer le respect des droits de ses travailleurs !

Lire la suite

Transfert de la desserte policière : Les policiers de Mont-Tremblant poursuivent la Ville de Mont-Tremblant

7 janvier 2020

En réponse à la décision de la Ville de Mont-Tremblant de transférer sa desserte policière à la Sûreté du Québec afin d’écraser un conflit de travail avec ses policiers, la Fraternité des policiers de la Ville de Mont-Tremblant (FPMQ) se voit obligée de se tourner vers les tribunaux. La Fraternité a déposé deux recours au Tribunal administratif du travail (TAT) contre la Ville de Mont-Tremblant.

Lire la suite

Les élus de Mont-Tremblant ont perdus la confiance de leur population !

12 décembre 2019

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) est extrêmement déçue que les élus de Mont-Tremblant aient décidé d’aller de l’avant avec le transfert de leur desserte policière à la Sûreté du Québec. En prenant cette décision, le maire, Luc Brisebois, les conseillères, Mélanie Matte, Sylvie Vaillancourt et Roxanne Lacasse, les conseillers, Pierre Labonté, Joël Charbonneau, Danny Stewart, François Marcoux et Pascal de Bellefeuille, ainsi que les élus de Lac-Tremblant-Nord ont perdu toute leur légitimité de siéger à l’Hôtel-de-Ville au nom de leur population.

Lire la suite