Actualités Les policiers de Châteauguay font appel à la Commission d’accès à l’information du Québec

Publiée le 30 avril 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

Démantèlement des services de police à Mercier

Les policiers de Châteauguay font appel à la Commission d’accès à l’information du Québec

MERCIER, 30 avril 2015 – La Fraternité des policiers de Châteauguay fait appel à la Commission d’accès à l’information du Québec pour que la Ville de Mercier rende publique l’étude de faisabilité, réalisée par la firme TRAK, concernant la possibilité de créer un corps de police municipale local.

Le président de la Fraternité des policiers de Châteauguay, François Lemay, se dit amèrement déçu d’être contraint de passer par la Commission d’accès à l’information du Québec pour éclaircir le dossier du démantèlement des services policiers à Mercier. « Il me semble que la situation à Mercier est fort déplorable. Les citoyens de Mercier sont contraints de s’adresser à la Commission d’accès à l’information pour savoir ce qui se passe dans leur Ville. Ce n’est pas ce que j’appelle gouverner en toute transparence, surtout que ce sont les taxes des contribuables qui ont financé cette mascarade », se désole M. Lemay.

Le citoyen de Mercier et membre de la Fraternité des policiers de Châteauguay, Roger Bolduc, a fait la demande à la Commission au nom de ses collègues. « L’administration municipale essaie de mettre le couvercle sur la marmite de la contestation. Je peux vous assurer qu’on ne se laissera pas intimider par la mairesse. J’ai moi-même travaillé à Mercier alors qu’il n’y avait que deux policiers en uniforme, et je peux vous dire que les citoyens de Mercier en ont drôlement plus pour leur argent maintenant alors qu’ils sont desservis par un corps de police plus important », explique M. Bolduc pour justifier sa demande à la Commission.

Le président de la Fraternité, François Lemay, rappelle que 80% de la population locale souhaite être consultée par le biais d’un référendum sur la question, selon un sondage Léger. « Un sondage professionnel et indépendant a confirmé qu’une très nette majorité de citoyens espère que l’administration municipale n’agisse pas en vase clos et les consulte sur son projet. Nous ne pouvons qu’être d’accord avec ces principes de transparence. Mais avant toute chose, la Ville doit rendre public le rapport et dire la vérité à sa population », tranche M. Lemay.

À propos de la Fraternité

La Fraternité des policiers de Châteauguay regroupe 120 policiers et policières. Des membres desservent les municipalités de Châteauguay, Saint-Isidore, Mercier, Léry et Beauharnois.

 

Actualités

Les policiers inquiets d’un environnement juridique qui favorise de plus en plus le désengagement

30 mai 2018

Les trois plus grandes associations syndicales policières du Québec, soit l’Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ), la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) et la Fraternité des policiers et policières de Montréal (FPPM), ont réuni tous leurs représentants syndicaux aujourd’hui à Montréal dans le cadre d’un sommet syndical lors duquel ont été abordés plusieurs dossiers touchant la communauté policière.

Lire la suite

L'enjeu du respect du corridor de sécurité

24 avril 2018

Dans le cadre de leur travail, les policiers et les policières vivent parfois des situations dangereuses. Par exemple, quitter son véhicule pour donner une contravention ou offrir de l’assistance présente un risque important pour les agents de la paix.

Lire la suite

La cybercriminalité, un enjeu actuel

18 avril 2018

Les crimes commis sur le web guettent chacun d’entre-nous. Les transactions bancaires, l’envoi de courriel et la navigation sont toutes des activités où des fraudeurs malicieux sont susceptibles de commettre des délits. La prévention et la résolution de ces crimes représente un défi de tailles pour les agents de la paix partout dans le monde.

Lire la suite