Actualités La FPMQ se dissocie des nouveaux moyens de pression de la Fraternité des policiers de Châteauguay

Publiée le 14 novembre 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

 

La FPMQ se dissocie des nouveaux moyens de pression
de la Fraternité des policiers de Châteauguay

MONTRÉAL, le 14 novembre 2014 – La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) se dissocie des nouveaux moyens de pression exercés par la Fraternité des policiers de Châteauguay. En ce sens, la FPMQ juge inapproprié le port du costume de shérif, et ce, peu importe le contexte politique.

Depuis le début des contestations liées au projet de loi 3 sur les régimes de retraite, la Fédération  a toujours invité ses membres à adopter des moyens de pression qui n’affectent en aucun cas le service à la population. « L’objectif est d’exercer une pression sur les décideurs publics tout en maintenant intégralement le service à la population. Nous croyons malheureusement que le port du costume de shérif, dans le cadre des fonctions policières à Châteauguay, ne peut garantir cet objectif fondamental. En ce sens, la Fédération n’a d’autre choix que de s’en dissocier », affirme Paulin Aubé, vice-président exécutif de la FPMQ.

Maintien des moyens de pression actuels

La Fédération poursuivra les moyens de pression actuellement en vigueur. De cette façon, la consigne du port de l’uniforme altéré sera maintenue pour une durée encore indéterminée. Par ailleurs, la FPMQ continue son travail de représentation auprès du gouvernement afin de faire valoir les revendications des policiers et policières municipaux du Québec.

À propos de la FPMQ

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec est un regroupement d'associations syndicales composées de plus de 4 500 policiers et policières municipaux de la province. La FPMQ est associée avec la Fraternité des policiers et policières de Montréal à titre de membre-associée qui représente 4 500 membres métropolitains.

-30-

Actualités

Plainte pour voies de fait : Le directeur de police de Mont-Tremblant doit être relevé de ses fonctions pendant les enquêtes

8 octobre 2020

La FPMQ demande que le directeur du Service de police de la ville de Mont-Tremblant soit relevé de ses fonctions le temps que l’enquête criminelle de la SQ et que l’enquête interne le concernant soient terminées.

Lire la suite

La FPMQ demande un meilleur soutien psychologique pour les policiers

10 septembre 2020

Dans le cadre de la Journée mondiale de prévention du suicide et des consultations découlant du Livre vert sur la réalité policière au Québec, la FPMQ demande la création d’un service d’aide psychologique 24/7 à guichet unique pour les policiers et tous les intervenants d’urgences du Québec.

Lire la suite

La ville de Mont-Tremblant déboutée en arbitrage face à ses policiers

25 mai 2020

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) déplore l’attitude du maire de Mont-Tremblant, Luc Brisebois, et de la directrice générale, Julie Godard qui ont décidé de maintenir leur position malgré le grief syndical ayant obtenu le résultat que les policiers recherchaient dès le départ.

Lire la suite