Actualités La FPMQ invite ses associations policières à boycotter la Commission spéciale d’examen

Publiée le 10 mai 2013

Montréal, le 10 mai 2013 – La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) boycottera la Commission spéciale d’examen des événements du printemps 2012 tout comme son associée, la Fraternité des policiers et policières de Montréal (FPPM), et invite ses associations à le faire. La FPMQ estime qu’il n’y a pas de bien-fondé à cette commission, que son mandat est trop large et met en doute sa composition et sa transparence.

Le président de la FPMQ, M. Denis Côté, déclare : « Nous ne comprenons pas la décision du gouvernement de créer une commission avec un mandat mal défini qui touchera inévitablement le travail policier alors qu’il existe des processus tels que la déontologie policière et la discipline. » Selon M. Côté, le gouvernement a cédé à certains groupes de pression alors que plusieurs sondages ont démontré que la majorité des Québécois étaient satisfaits du travail policier lors des manifestations.

De plus, M. Côté s’interroge sur la nomination de Mme Claudette Carbonneau, ancienne présidente de la CSN, alors que la CSN a critiqué le travail policier et que ses militants ont manifesté en appui aux étudiants.

M. Côté conclut en ces mots : « Cette commission, ce n’est pas sérieux! Nous considérons cet exercice incomplet et non transparent. C’est pour cela que nous boycotterons ses travaux et que nous recommandons à nos membres de ne pas y participer. »

La FPMQ est un regroupement d’associations syndicales composées de policiers et policières municipaux de la province. Elle compte, parmi ces associations, la FPPM à titre d’associée.

-30-

Source :

Christine Beaulieu, directrice des communications
FPMQ
Téléphone : 514 356-3321 poste 226
Cellulaire : 514 248-7955
Courriel : cbeaulieu@fpmq.org
Site Internet : www.fpmq.org

Actualités

Plainte pour voies de fait : Le directeur de police de Mont-Tremblant doit être relevé de ses fonctions pendant les enquêtes

8 octobre 2020

La FPMQ demande que le directeur du Service de police de la ville de Mont-Tremblant soit relevé de ses fonctions le temps que l’enquête criminelle de la SQ et que l’enquête interne le concernant soient terminées.

Lire la suite

La FPMQ demande un meilleur soutien psychologique pour les policiers

10 septembre 2020

Dans le cadre de la Journée mondiale de prévention du suicide et des consultations découlant du Livre vert sur la réalité policière au Québec, la FPMQ demande la création d’un service d’aide psychologique 24/7 à guichet unique pour les policiers et tous les intervenants d’urgences du Québec.

Lire la suite

La ville de Mont-Tremblant déboutée en arbitrage face à ses policiers

25 mai 2020

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) déplore l’attitude du maire de Mont-Tremblant, Luc Brisebois, et de la directrice générale, Julie Godard qui ont décidé de maintenir leur position malgré le grief syndical ayant obtenu le résultat que les policiers recherchaient dès le départ.

Lire la suite