Actualités La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec se dissocie et condamne les agissements illégaux

Publiée le 19 août 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

Débordements à l’hôtel de ville de Montréal
 

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec
se dissocie et condamne les agissements illégaux

 

MONTRÉAL, le 19 août 2014 – La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) condamne sans réserve les débordements survenus à l’hôtel de ville de Montréal le 18 août dernier.

Depuis le début du conflit opposant les travailleurs municipaux au gouvernement du Québec, le président de la Fédération, Denis Côté, a martelé sur toutes les tribunes que son organisation n’entraverait d’aucune façon le service à la population. « Ce n’est certainement pas en entravant les processus démocratiques que nous parviendrons à nos fins. J’invite tous les policiers municipaux, de même que tous les autres travailleurs, à catalyser leur mécontentement dans des actions légales », a-t-il affirmé en rappelant que personne n’est au-dessus des lois.

Manifestation à Châteauguay

La FPMQ tiendra une troisième manifestation ce midi sous la thématique Au voleur ! dans le cadre de l’intensification de ses moyens de pression pour contrer le projet de loi 3. « Je peux vous donner l’assurance que les activités de mobilisation de la Fédération des policiers et policières municipaux se font toujours dans le respect des institutions et du service à la population. La manifestation d’aujourd’hui n’y fera pas exception », a terminé Denis Côté.

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec est un regroupement d'associations syndicales composées de plus de 8 500 policiers et policières municipaux de la province. Elle compte parmi ses associations la Fraternité des policiers et policières de Montréal à titre de membre-associé.

Actualités

Plainte pour voies de fait : Le directeur de police de Mont-Tremblant doit être relevé de ses fonctions pendant les enquêtes

8 octobre 2020

La FPMQ demande que le directeur du Service de police de la ville de Mont-Tremblant soit relevé de ses fonctions le temps que l’enquête criminelle de la SQ et que l’enquête interne le concernant soient terminées.

Lire la suite

La FPMQ demande un meilleur soutien psychologique pour les policiers

10 septembre 2020

Dans le cadre de la Journée mondiale de prévention du suicide et des consultations découlant du Livre vert sur la réalité policière au Québec, la FPMQ demande la création d’un service d’aide psychologique 24/7 à guichet unique pour les policiers et tous les intervenants d’urgences du Québec.

Lire la suite

La ville de Mont-Tremblant déboutée en arbitrage face à ses policiers

25 mai 2020

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) déplore l’attitude du maire de Mont-Tremblant, Luc Brisebois, et de la directrice générale, Julie Godard qui ont décidé de maintenir leur position malgré le grief syndical ayant obtenu le résultat que les policiers recherchaient dès le départ.

Lire la suite