Actualités Entente entre les policiers de Mont-Tremblant et la Ville visant à améliorer le climat de travail

Publiée le 29 août 2019

COMMUNIQUÉ

Pour diffusion immédiate

 

ENTENTE ENTRE LES POLICIERS DE MONT-TREMBLANT ET LA VILLE VISANT À AMÉLIORER LE CLIMAT DE TRAVAIL

 

MONT-TREMBLANT, 29 août 2019 – Réunis à l’occasion d’une réunion syndicale mardi soir, les policiers et policières de Mont-Tremblant ont appuyé le protocole d’entente visant à améliorer le climat de travail qui a été signé par l’exécutif de la Fraternité des policiers de Ville de Mont-Tremblant et la ville. Ce protocole, négociée entre les représentants syndicaux, l’employeur et une conciliatrice, représente une étape importante pour résoudre le conflit de travail qui perdure depuis plus d’un an et demi au poste de police de Mont-Tremblant.

 

Pour la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ), qui appuie ses membres à Mont-Tremblant depuis le début, les policiers et policières ont démontré clairement à l’employeur leur volonté de régler le conflit. Maintenant qu’ils ont pris l’engagement de travailler à rétablir le climat de tra8ail, les policiers et policières sont confiants que la Ville fera tout pour mettre fin au conflit. Les deux organisations syndicales espèrent donc pouvoir aborder le fond du problème, soit la question de l’interphone et du transfert à la Sureté du Québec.

 

LE PROTOCOLE

Avec le conflit de travail qui s’étire, les deux parties ont cherché à trouver une solution pour retourner à un climat de travail sain. Le protocole vise à laisser les parties concentrer leurs énergies à l’amélioration de la dynamique entre elles.

 

CITATION

« Les policiers et policières de Mont-Tremblant viennent de faire leur part et de prendre un engagement clair pour revenir à un climat de travail paisible, la balle est dans le camp de la Ville. Maintenant, nous pouvons nous attaquer au fond du problème et régler la question de l’interphone et du potentiel transfert à la Sureté du Québec », a déclaré François Lemay, président de la FPMQ.

 

À PROPOS DE LA FPMQ

La FPMQ a plusieurs objectifs qui visent le mieux-être de la population. Elle veille à ce que les corps policiers municipaux puissent offrir des services de qualité aux citoyens qu’ils sont chargés de protéger. Elle s’emploie au bien-être collectif et à la qualité de vie de ses membres, en maintenant l’honneur et le développement professionnel des policiers et policières municipaux du Québec. La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec regroupe 32 associations syndicales locales représentant près de 5 000 policières et policiers municipaux répartis sur l’ensemble du territoire du Québec.

 

-30-

Actualités

Plainte pour voies de fait : Le directeur de police de Mont-Tremblant doit être relevé de ses fonctions pendant les enquêtes

8 octobre 2020

La FPMQ demande que le directeur du Service de police de la ville de Mont-Tremblant soit relevé de ses fonctions le temps que l’enquête criminelle de la SQ et que l’enquête interne le concernant soient terminées.

Lire la suite

La FPMQ demande un meilleur soutien psychologique pour les policiers

10 septembre 2020

Dans le cadre de la Journée mondiale de prévention du suicide et des consultations découlant du Livre vert sur la réalité policière au Québec, la FPMQ demande la création d’un service d’aide psychologique 24/7 à guichet unique pour les policiers et tous les intervenants d’urgences du Québec.

Lire la suite

La ville de Mont-Tremblant déboutée en arbitrage face à ses policiers

25 mai 2020

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) déplore l’attitude du maire de Mont-Tremblant, Luc Brisebois, et de la directrice générale, Julie Godard qui ont décidé de maintenir leur position malgré le grief syndical ayant obtenu le résultat que les policiers recherchaient dès le départ.

Lire la suite