Actualités Diminution de la criminalité

Publiée le 31 mars 2015

Le ministère de la Sécurité publique dévoilait, ce mois-ci, un rapport présentant l’évolution de la criminalité au Québec au cours des dernières années. Assurément, nous pouvons accueillir favorablement les conclusions du rapport qui démontrent une baisse de la criminalité sur l’ensemble du territoire.

Cependant, l’ensemble du portrait n’est pas rose pour autant. En effet, bien que la criminalité au sens large ait diminué à un seuil record en 2013, on observe une explosion des crimes commis sur Internet dans les dernières années. À ce titre, on observe une hausse de 52% de ce type de crimes par rapport à ce qu’on observait en 2012.

Cette donnée s’explique de plusieurs façons. Toutefois, l’anonymat que peut offrir Internet comme outil de communication est assurément à la source de ces ennuis dans bien des cas. Souvent, derrière son clavier, un individu malveillant peut trouver plus facile de proférer des insultes, de faire des menaces ou d’intimider d’autres personnes. N’ayant pas de contact direct avec ses victimes, les échanges peuvent souvent tourner en séance de défoulement sans considération pour l’autre.

Un autre élément qui assombrit le portrait est la hausse des délits d’ordre sexuel et des infractions faites aux dépens des personnes âgées. On remarque une hausse de 4% par rapport à 2012.

 


 

Malgré tout, au cours de la dernière décennie, cet exercice nous démontre qu’il y a eu une nette diminution de la criminalité au Québec. Un tel exercice a une portée intéressante. Dans une optique d’amélioration continue de nos interventions, nous pouvons voir quelles approches d’intervention policière s’avèrent les plus efficaces et quels sont les chantiers sur lesquels nous devrons nous concentrer dans les prochaines années.

Pour tous les détails, nous vous invitons à consulter le document « Criminalité au Québec : Principales tendances 2013 » du ministère de la Sécurité. Vous pouvez avoir accès au document en cliquant sur le lien suivant :

http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/fileadmin/Documents/police/statistiques/criminalite/2013/criminalite_2013.pdf

Actualités

Le COVID-19 s’implante dans les relations de travail : Ce qu’il faut savoir !

16 mars 2020

En décembre dernier, nous avons été informés de l’éclosion d’un nouveau coronavirus. La maladie associée à ce virus a été baptisée COVID-19. La semaine dernière, le nombre de cas d’infection a franchi le seuil des 100.000. L’Organisation mondiale de la santé a exhorté tous les pays à prendre des mesures d’endiguement et de contrôle d’une manière énergique pour ralentir et même inverser la propagation de l’épidémie.Le 12 mars 2020, le gouvernement québécois de M. Legault prend de front la situation pandémique du COVID-19 en implantant certaines mesures et en appelant à la raisonnabilité des travailleurs et des employeurs. Bien que la réponse gouvernementale réponde à un besoin criant, il en demeure qu’au lendemain de la conférence de presse, plusieurs questions sont toujours sans réponse. Ainsi, il importe de faire la distinction entre une obligation et une demande du gouvernement. Rappelons d’abord ce qui a été décidé par le gouvernement de François Legault.

Lire la suite

Desserte policière à Mont-Tremblant : Le Maire Brisebois manque de respect à ses citoyens

6 mars 2020

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec dénonce l’attitude du Maire de Mont-Tremblant, Luc Brisebois envers ses citoyens. Soutenant que de fausses informations circulaient dans le dossier de l’abolition du service de police municipal à Mont-Tremblant, le Maire Brisebois a tenu à « rectifier les faits » la semaine dernière avec la publication d’un tract « informatif » et un passage radio qui reflétait bien sa méconnaissance du dossier. Aujourd’hui, une chose est plus claire que jamais : le Maire de Mont-Tremblant manque de respect à ses citoyens en ignorant délibérément leur mobilisation qui demande à ce qu’un référendum soit tenu sur le changement de leur desserte policière.

Lire la suite

Régie intermunicipale de police Roussillon : La FPMQ donne un ultimatum à la Ministre

12 février 2020

Vu l’évolution de la situation, la FPMQ se doit aujourd’hui de donner un ultimatum à la Ministre des Affaires municipales. Si une rencontre conjointe n’est pas conviée d’ici 15 jours, la Fédération prendra toutes les mesures nécessaires pour assurer le respect des droits de ses travailleurs !

Lire la suite